Les Dagbert d'Outreau, Le Portel, Equihen et Saint-Etienne-au-Mont

Petite histoire encore incomplète d'une grande famille de gens de terre et de gens de mer

  1-Sources et références  Ce qui suit n’est presque qu’une compilation des recherches effectuées par d'autres puisque au départ, nous l'avons réalisée sans consulter les actes de baptêmes, mariages et sépultures de la paroisse d'Outreau (1685-1792) puis, après la Révolution, des villes d'Outreau (1792+), Le Portel (1856+) et Equihen (1939+). Il convient donc avant de commencer notre histoire de citer les sources auxquelles nous avons largement emprunté et dont nous voulons ici remercier les auteurs. A tout seigneur tout honneur, on commencera par l'ouvrage de Pierre Daudruy..(Continuer)

2-Les premiers Dacquebert d’Outreau FAB consacre une section aux premiers Dacquebert d’Outreau et d’autres paroisses du canton de Marquise (Tome 1, Volume 2, p. 301-309 + Addenda et Corrigenda, Tome I, p 161-162). P. Daudruy indique que le patronyme lui apparaît très ancien puisqu’on retrouve un « Thumas Daghebirt », maître de bateau..(Continuer)

2-1 La première génération La généalogie des Dacquebert de FAB débute avec quatre frères présumés dont le père (Nicolas selon des sources Internet non vérifiées) serait né vers 1470. L’aîné, Pierre Dacquebert  serait né vers 1495.. (Continuer) 2-2 La deuxième génération : les enfants de Pierre Dacquebert et Jehenne Caulier Par recoupement d’actes notariés, FAB identifie jusqu’à dix enfants au couple de Pierre Dacquebert et Jehenne Caulier. Huit de ces enfants semblent avoir résidé dans la région d’Outreau tandis que deux autres (Pierre et Jacques) se sont visiblement déplacés au nord de Boulogne, dans la paroisse d’Audinghen ..(Continuer) 2-3 La troisième génération :  les enfants de Pierre Dacquebert et Jehenne Feuillet Pierre Dacquebert dit Carré est le seul des enfants de Pierre et Jehenne Caulier avec une descendance importante connue dans la région d’Outreau.  Ses enfants seraient selon FAB  : (1) Jehenne Dacquebert qui épouse successivement Jehan Fontaine...(Continuer)
2-4 La quatrième génération : les enfants de Marc Dacquebert et Michelle Haigneré  Marc Dacquebert est le seul des enfants de Pierre et Jehenne Feuillet avec une descendance importante connue dans la région d’Outreau.  Ses enfants seraient selon FAB  : (1) François Dacquebert, fils aîné, laboureur à Outreau ..(Continuer) 2-5 La cinquième génération  :  les enfants de François Dacquebert et Jeanne Marmin Là encore, selon FAB, François Dacquebert est le seul enfant de Marc et Michelle Haigneré avec une descendance connue importante dans la région d’Outreau. Ce sont (1)Jacques Dacquebert, fils aîné, né vers 1625, laboureur à Outreau....(Continuer)


2-6 Autres Dacquebert d’Outreau au 17e siècle

Les actes notariés, seules sources d’information avant les premiers registres paroissiaux disponibles de 1685, mentionnent quelques autres individus de la paroisse d’Outreau qui ont porté le patronyme Dacquebert mais qui ne semblent pas directement reliés aux précedents ....(Continuer)
3- Les Dagbert de St Etienne-au-Mont
Avant de rapporter les Dagbert qui apparaissent  dans les premiers registres paroissiaux disponibles d’Outreau en 1685 , il convient  de faire un petit détour vers la paroisse  voisine de Saint Etienne-au-Mont  où les premiers registres disponibles datent  de 1629 (baptêmes) et 1668 (mariages et sépultures)  et donc le lien avec les Dagbert des contrats notariés de la section précédente est plus facile.Parmi les premiers baptêmes rapportés dans les registres de St Etienne on retrouve les enfants de couples décrits dans la section précédente : Charlotte (1641), Louis (1643) et Jacqueline (1644) Watel de Jacques Watel et Charlotte Dacquebert, fille de Pierre et Adrienne du Rieu, ainsi que Jeanne (1644), Marie 1647), Anne (1651), Judith  (1654) et Jacques  (1655)  de Jacques Dacquebert, fils de Marc et Michelle Haigneré, et Jeanne Forestier (voir les Dagbert de Wimille pour plus de détails sur cette branche) . On a également les derniers enfants du couple de Girault Dacquebert  et  Marie Lavoine, soient  Jacqueline (1671), Marie Jeanne (1674) et Jean (1677) qui sont baptisés à St Etienne  (voir également les Dagbert de Wimille pour plus de détails sur cette famille). Un seul couple apparaît clairement enraciné à St Etienne. Il s’agit de celui formé de Jehan Dacquebert et Louise Routtier....(Continuer)
4-La branche principale On en donne un aperçu dans la table 4. C'est celle à laquelle on peut rattacher un bon nombre de Dagbert, Dacbert ou Daguebert contemporains (le patronyme Dacquebert qui était le plus courant au 17e et début du 18e siècle semble être tombé en désuétude vers le milieu du 18e siècle). Vasseur (FG1) la fait débuter au milieu du 17e siècle avec deux frères  Marcque et Guillaume Dacquebert. Il émet l'hypothèse que leurs parents seraient Marc et Anne Marlard de la branche historique étudiée par FAB et décrite dans la section précédente. Cette hypothèse est reprise dans la plupart des arbres publiés sur l’internet..
4-1La branche aînée ou les descendants de Marcque On va retrouver dans cette branche aînée essentiellement des gens de la terre (laboureurs, manouvriers, cultivateurs, fermiers..) résidant dans ce qui est maintenant la commune d'Outreau. C'est également dans cette branche que l'on retrouve sur plusieurs générations les propriétaires de la ferme dite du Renard à Outreau.
4-1-1 Les deux premières générations L'aîné Marcque Dacquebert, manouvrier à Equihen selon Vasseur, serait né vers 1630 et aurait épousé Jacqueline Clabault  vers 1660.  De cette union naissent six enfants connus de 1663 à 1683 (toutes ces dates sont approximatives puisqu'il n'y a pas d'actes paroissiaux antérieurs à 1685 conservés à Outreau) et cinq de ceux-ci se marient entre 1686 et 1712.(Continuer) 4-1-2 La troisième génération des enfants du couple Dacquebert-Fayeulle Parmi les enfants de Jacque Antoine et Anne Fayeulle , cinq se marient et vont avoir une descendance . Le plus âgé est Jean (1706-1742), laboureur, qui semble s'être établi à St Etienne-au-Mont après son mariage en 1734 avec Marie Gonsart de cette paroisse puisque ses six enfants connus y naissent de 1735 à 1741(Continuer) 4-1-3 La troisième génération des enfants du couple Dacquebert-Carpentier Des huits enfants connus de Guillaume Dacquebert et Jeanne Carpentier, quatre fondent des familles. Il y a d'abord les deux soeurs Marie Catherine (1696-1773) et Jeanne (1710-1785) qui épousent deux membres de la même famille Copin de matelots du Portel: Marie Catherine avec Pierre dit Bizailler en 1722 et Jeanne avec Pierre dit Siguet, lui-même fils du précédent et d'un mariage antérieur, en 1737(Continuer)
4-1-4 La quatrième génération Des neufs enfants connus du couple Jacque Antoine et Marie Jeanne Coppin , cinq atteignent l'âge adulte mais seulement trois semblent avoir fondé des familles. Le plus important pour sa descendance est Louis Marie (1751-1816) qui reprend la ferme du Renard (Continuer)  4-1-5 La cinquième génération Des treize enfants recensés de Louis Marie et Marie Françoise Moreau de Vernicourt entre 1786 et 1804, dix atteignent l'âge adulte et sept fondent des familles . L'aîné, Jacques Antoine (1786-1854) se serait établi à Boulogne comme loueur de voitures mais serait resté célibataire(Continuer)
4-1-6 Les dernières générations à Ambleteuse et Boulogne La branche aînée se poursuit avec la descendance d'Alexis et Marie Catherine Seillier . On a recensé 11 enfants du couple nés sur une période de 25 ans de 1821 à 1846. L’aîné Alexis François, né à Ambleteuse, est cultivateur et débitant à Raventhun, commune d’Ambleteuse, de 1849 à au moins 1889. Maire d’Ambleteuse de 1859 à 1864, il y épouse à 40 ans en 1861(Continuer)
4-1-6 Quelques mots sur la ferme du Renard Dans son ouvrage « Les vieux manoirs du Boulonnais » (Edition originale de 1925 en deux volumes; réédité en 2001 par La Decouvrance), Roger Rodière consacre quelques pages à la Ferme du Renard mentionnée un peu plus tôt dans ce chapitre. Il en fait l’ancien manoir de Riquenacre(Continuer)
4-2 La branche cadette ou les descendants de Guillaume  La branche cadette est essentiellement celle des gens de mer résidant principalement au Portel et à Equihen. On y retrouve nombre de marins (dont plusieurs périssent en mer), pêcheur, "hameçonniers" mais aussi des artisans (tisserands, tailleurs d'habits, cabaretier) et quelques fonctionnaires (employés des douanes et receveurs d'octroi). Donc apparemment, pas beaucoup de cultivateurs dans cette branche.
4-2-1 Les trois premières générations  Le frère cadet de Marcque, Guillaume serait né vers 1640 et aurait épousé Marie Ledoux  vers 1670. De cette union naissent cinq enfants connus de 1675 à 1696 (dates confirmées pour quatre enfants qui naissent après 1685, date des premiers registres d'Outreau conservés jusqu'à nos jours) et quatre de ceux-ci se marient entre 1705 et 1746(Continuer) 4-2-2 La descendance de Claude Daguebert et Marie Herbet   Claude Daguebert (1705-1761)  est le fils aîné de Jean Dacquebert, lui-même considéré come un des enfants de Guillaume Dacquebert à l’origine de la branche cadette des Dagbert d’Outreau. On a vu qu’il épouse en 1732 à Outreau Marie Herbet (ou Herbez , 1713 -1795). Ils auront douze enfants et une descendance importante dans la région d'Outreau même si seulement six atteignent l'âge adulte et cinq fondent une famille.(Continuer) 4-2-3 La descendance de Jean Jean François Daguebert et Marie Pauchet  Le dernier enfant du couple Daguebert-Herbet à se marier et celui qui aura la descendance la plus importante est Jean François Daguebert, marin à Outreau en 1774, quand il épouse à Dannes Marie Pauchet (Pochet), 25 ans, fille de Jean Pochet manouvrier et Marie Jeanne Lavoine.En excluant deux mort-nés, le couple Daguebert-Pauchet a cinq enfants baptisés à Outreau entre 1777 et 1789  (Continuer)
4-2-4 La descendance de Jean Marie Daguebert et Marie Geneviève Ledoux  Comme Jean Marie Théodore Daguebert disparaît moins de trois ans après son mariage avec Marie Geneviève Ledoux en 1799, le couple n'aura que deux enfants mais l'aîné Jean François Dagbert aura une descendance importante à Boulogne et Calais où il officie dans le service des douanes ...
 .(Continuer)
4-2-5 La descendance de Jean Baptiste Daguebert et Marie Madeleine Ledoux Comme indiqué plus haut, Jean Baptiste, marin va épouser en 1814 la soeur de sa belle soeur, Marie Madeleine Ledoux et le couple aura trois enfants avant la disparition prématurée de Jean Baptiste dans un naufrage en 1823. Les trois enfants du couple fondent des familles mais, probablement suite au décés tragique du père, aucun ne sera marin, matelot ou matelote. .(Continuer) 4-2-6 La descendance de François Dacquebert et Marie Sergeant Revenons à François, dernier fils connu de l'ancêtre de la branche cadette Guillaume Comme indiqué plus haut François (1696-1783) était tisserand et il épouse en 1724 à Outreau Marie Sergeant puis après la mort de cette dernière en 1733, Anne Desgardin, toujours à Outreau en 1734. De la première union vont naître quatre fils mais seulement deux de ces fils vont fonder des familles. (Continuer)
4-2-7 La descendance de François Dacquebert et Anne Desgardin  Comme indiqué dans ls section précédente, après le décés de sa première épouse Marie Sergeant en 1733, François Dacquebert (1696-1783) se remarie en 1734 avec Anne Desgardin. Quatre enfants naissent de ce second mariage. L’aînée Marie Catherine Antoinette Françoise Dagbert, baptisée en 1735 ( avec Antoine Ledoux comme parrain et Marie Catherine Baillard comme marraine) donne naissance à un enfant naturel mort-né en 1772 et décède célibataire en 1794..(Continuer)4-2-8 La descendance de Jean Louis Dagbert et Marie Louise Sergeant   Comme indiqué dans une section précédente, Jean Louis Dagbert (1765-1853) est le seul enfant de Louis Marie Dagbert (1728-1799), le cadet de François, et Marie Jeanne Herbes (ou Herbez) (1720-1792) à fonder une famille. En 1788 il épouse  à Outreau Marie Louise Sergeant (1761-1813) et de cette union naîtront huit enfants (de 1788 à 1804) mais cette fois, ils vont tous se marier et seront à l'origine d'une importante descendance. (Continuer)
4-2-9 La descendance de Jean Baptiste Dagbert et Augustine Nacry Comme indiqué dans la section précédente, Jean Baptiste (1792-1847) est le troisième enfant connu de Jean Louis et Marie Louise Sergeant. Journalier, il épouse en 1812 à Outreau Augustine Nacry (1788-1845), également originaire d'Outreau et le couple aura dix enfants connus de 1813 à 1831(Continuer)

4-2-10 La descendance de Jean Baptiste Dagbert et Jeanne Coppin au Portel

Revenons au fils aîné de Jean Baptiste Dagbert et Augustine Nacry, Jean Baptiste Dagbert (1815-1882), marin au Portel et qui y épouse Jeanne Marguerite Coppin (1813-1862) en 1839. Six enfants naissent de ce mariage de 1839 à 1848 dont quatre qui fondent des familles. L’aîné Jean Baptiste Dagbert né en 1839 ) est marin au Portel comme son père quand il y épouse en 1865 la matelote de 20ans Marie Louise Lepercq...(Continuer)
5 Branches satellites et autres individus  A la fin du 17e siècle et au début du 18e, les premiers registres paroissiaux d’Outreau contiennent des actes relatifs à des Dacquebert qui ne semblent pas reliés directement à la branche principale ou la branche cadette décrites dans les sections précédentes. Pour les deux premières familles présentées plus bas, on a clairement des liens avec ces deux branches mais l’absence de registres antérieurs à 1685 empêche de les préciser. Pour tous ces groupes et individus, il n’y a pas de descendance Dagbert au-dela du 18e siècle. 
5-1 Les frères Pierre et Joachine (Josse) Dacquebert   En 1702, on célèbre à Outreau le mariage de Pierre Dacquebert (Dacbert) avec Antoinette Desgardin (Degardin), tous deux de la paroisse d’Outreau. En plus des marques des époux, on voit celle d’un Joachine Dacbert, frère de l’époux, de François Degardin et de Jacques Battel. Le couple a quatre enfants, clairement identifiés, tous baptisés à Outreau mais aucun de ces enfants ne se marie. Néanmoins, les parrains et marraines et plusieurs indications sur les actes de sépultures permettent de mettre en relation cette famille avec  les autres Dagbert d’Outreau....(Continuer)5-2 Joseph Dacquebert et Marie Denis  Dans les premiers registres paroissiaux d’Outreau, on note les baptêmes de plusieurs enfants du couple de Joseph Dacquebert et Marie Denis : François Dacquebert en 1686 (Parrain : François Rigaud et marraine : Françoise Duflos), Marguerite Dacquebert en 1688 (Parrain : Michel Sueur et marraine : Marguerite Clabaut), Marie Daguebert en 1690 (Parrain : Jacques Coppin et marraine Marie Caron), ..(Continuer)5-3 Autres couples et individus  En 1685, dans les premiers registres paroissiaux d’Outreau disponibles, on trouve l’acte de mariage de Michel Fournier et Isabelle Dacguebert. Michel Fournier est de la paroisse de St Wandrille (Outreau), il a 25 ans et il est assisté de Jean Fournier son père, de Gabriel(le) Fournier, sa tante, et de Pierre Routtier, son beau-frère. Isabelle Dacguebert a 23ans. Elle est assistée de Jacques De Larre son maître, et de Marie et Claudine Jain ses sœurs. ..(Continuer)