Quelques mots sur la ferme du Renard

Dans son ouvrage « Les vieux manoirs du Boulonnais » (Edition originale de 1925 en deux volumes; réédité en 2001 par La Decouvrance), Roger Rodière consacre quelques pages à la Ferme du Renard mentionnée un peu plus tôt dans ce chapitre. Il en fait l’ancien manoir de Riquenacre vraisemblablement construit vers la fin du 16e siècle puisque ne figurant pas sur un plan de 1544. La ferme était célèbre pour sa tour ronde en grès de 3 étages dominant la vallée de la Liane. Le portail adjacent était surmonté d’une pierre sculptée montrant les armes des Le Porcq

Rodière fait de Jacques Antoine Dagbert, époux d’Anne Fayeulle, le premier représentant des Dagbert d’Outreau ayant occupé la ferme (il y serait venu de Manihen). On a vu plus tôt (section 4-1- 4 et table 7) que son fils Jacque Antoine, époux de Marie Jeanne Coppin, était fermier au Renard ce qui est confirmé par Rodière. Il en est de même pour le fils de Jacque Antoine le jeune, Louis Marie François Daguebert qui épouse Florentine Moreau de Vernicourt en 1785. Rodière précise qu’ils y meurent tous les deux, Louis Marie en 1816 et Florentine le 09-04-1859  à 90 ans. 

La ferme serait revenue par partage de 1823 à Marie Louise Daguebert (1791-1852) , restée célibataire et non à Louis Marie (1786-1864) comme nous le supposions (section 4-1-5). Marie Louise l’aurait vendue à son frère Firmin qui y décède le 22-08-1887. Au moment de la rédaction du livre de Rodière soit vers 1920, la ferme appartenait à Mme Lebecq, fille de Firmin. 

La ferme et sa tour ont été détruites dans les bombardements de la seconde guerre mondiale (qui ont rasé près de 90% d’Outreau). Il ne subsiste que le nom donné à un quartier HLM reconstruit sur l’ancien emplacement de la ferme.

Retour