D’autres Dagbert à Tardinghen à la fin du 17e siècle

Vincent, Nicolas et Péronne et leur descendance ne sont pas les seuls Dagbert que l’on retrouve dans les premiers actes paroissiaux de Tardinghen et d’Inghen à la fin du 17e  et le début du 18e siècle (Table 8). A commencer par plusieurs Antoine dont le plus ancien est Antoine Dacquebert qu’on inhume dans le cimetière d’Inghen en 1669. L’homme qui demeure au hameau d’Ausque est âgé de 93ans ce qui place sa naissance vers 1575-80. L’acte de sépulture ne porte aucune indication d’ascendance ou d’épouse. Il est signé par Marc Regnault et Nicolas Dacbert.

Comme indiqué précédemment, le fils aîné de Nicolas Dacbert et Marguerite Fournier, baptisé à Tardinghen en 1670, se prénomme aussi Antoine. On pense que ce second Antoine Dacquebert est celui qui témoigne aux deux mariages de son frère cadet présumé Pierre en plus d’être le parrain de l’un des fils du même Pierre avec Madeleine de Quéhen (voir section précédente).  Ce serait lui qui décède apparemment célibataire en 1706 à Inghen avec ce même frère Pierre  et son cousin Louis Oguier comme témoins. A cause des dates, c’est nécessairement un troisième Antoine Dacbert qui signe comme parrain au baptême de Marie Oguier, fille aînée de Louis et Péronne Dagbert, sœur présumée de Vincent, en 1675 à Tardinghen.

C’est peut-être ce troisième Antoine (ou est-ce le premier?) auquel fait référence l’acte de sépulture de Marie Anquier ou Anquiez en 1665 à Tardinghen. Elle est l’épouse d’Anthoine Dacquebert qui demeure au hameau d’Ausque. Ce couple Dacquebert-Anquiez apparait dans un contrat de mariage de Vasseur à Marquise en 1660 rapporté par geneanet vlecuyer entre Charlotte Anquier et Abel Carré. Charlotte Anquier, jeune fille à marier, du défunt Anthoine Anquier et de Marguerite Battel, est assistée de Marye Anquier épouse d’Anthoine Dacquebert. Geneanet vlecuyer ne mentionne pas le décès de Marie en 1665 mais fait décéder Antoine en 1679 à Wissant, plus précisément à Sombre. L’acte de sépulture correspondant ne mentionne ni l’âge, ni la parenté (ascendance ou épouse) d’Antoine. Le couple Dacquebert-Anquier apparaît aussi dans l’acte de mariage de Paul Noel et Marie Dagbert, cette même année 1660, aussi à Wissant : la contractante, Marie Dagbert, qui est de la paroisse de Wissant est la fille d’Antoine Dagbert et de Marielle ou Mariette Anquier
Geneanet vlecuyer, suivi de plusieurs autres auteurs geneanet, fait d’Antoine Dagbert et Marie Anquier les parents de Vincent, Péronne et Nicolas en plus de Marie, épouse de Paul Noel, qui serait l’aînée. C’est possible mais il reste à établir (1) qui du Antoine Dacbert mort à Wissant en 1679 ou du Antoine Dacquebert, du hameau d’Ausque et mort à Tardinghen en 1669 est l’époux de Marie Anquiez, elle-aussi du hameau d’Ausque et décédée en 1665 (2) la filiation entre le couple Dacquebert-Anquier et Vincent+Peronne+Nicolas en plus de celle avec Marie qui est vérifiée.

Un autre acte de sépulture de Tardinghen fait référence à un Antoine Dagbert. Il s’agit de celui de Françoise Noel décédée en 1694 à 58ans et veuve en deuxièmes (ou dernières) noces d’Antoine Dagbert. Selon Daudruy (Dacquebert, p.307) et comme rapporté dans notre texte sur les Dagbert d’Audinghen, cet Anthoine Dacquebert est le fils d’Antoine et d’Isabeau Hubin baptisé à Audinghen en 1638. Il aurait épousé Françoise Noel vers 1658 avec deux enfants baptisés à Audinghen, Jean en 1659 et Pierre en 1661.

Il y a également un Jean Dagbert, parrain au baptême de Marie, la fille aînée de Vincent et Antoinette Habart en 1677 à Inghen. C’est probablement le même Jean Dagbert qui est parrain de Péronne Oguier, la fille de Louis et Péronne Dagbert, sœur présumée de Vincent, en 1678 à Tardinghen. C’est peut-être encore lui qui signe (Jean Dacquebert) comme parrain au baptême de Marie Antoinette fille de Laurent Hautefeuille et Louise Lavoine en 1706.

Il y a enfin Marguerite Dagbert qui en 1674 épouse à Tardinghen Josse Dufay de Beuvrequen. Marguerite est de la paroisse de Tardinghen. L’acte de mariage n’est pas filiatif. Il n’y a aucun témoin cité et seul le curé de Tardinghen signe l’acte. Comme indiqué dans le texte sur les Dagbert de Wimille, Josse Dufay serait veuf de  Françoise de Calais. Marguerite serait peut-être la Marguerite Dacbert qui décède à Beuvrequen en 1698 à 68ans. Elle-aussi pourrait être une sœur de Vincent, Nicolas et Péronne.

 

Retour