Les Dagbert de Tardinghen et leur descendance dans le canton de Marquise

 Sources et références
La matière première de cette compilation est bien sûr constituée des registres des baptêmes, mariages et sépultures des paroisses du canton de Marquise, puis à partir de 1792, les registres d’état civil des mêmes communes.
Nous avons commencé nos dépouillements il y a plus de 15ans sur les versions microfilmées des registres disponibles aux archives départementales d’Arras et ici même au Canada grâce au réseau de prêt des Mormons.
Plusieurs relevés disponibles à l’Association Généalogique du Pas-de-Calais (AGP62) ainsi qu’à l’association des Amis du Vieux Calais (SAVC) ont facilité cette première recherche. Entre autres : relevés de Tardinghen par SAVC (baptêmes et mariages :1669-1792, sépultures : 1648-1792), relevés d’Inghen par SAVC (baptêmes, mariages et sépultures 1693-1791), relevés de Ferques par AGP62 (Daniel Carbonnier, 1997. Baptêmes : 1606-1719, mariages : 1606-1736+1737-1792 et sépultures : 1607-1791), relevés de Ferques par SAVC (baptêmes : 1720-1792), relevés d’Elinghen par AGP62 (Carbonnier. Baptêmes : 1667-1736, mariages : 1667-1745 et sépultures : 1667-1746), relevés de Rinxent par AGP62 (Daniel Carbonnier, 1989. Baptêmes, mariages et sépultures : 1693-1743. Mariages : 1738-1792), relevés d’Hydrequent par SAVC (baptêmes et sépultures : 1693-1792), relevés d’Audembert par AGP62 (Daniel Carbonnier. Baptêmes : 1601-09+1666-1736, sépultures 1667-1792. Martin/Carbonnier/Tavernier, 2002. Mariages 1666-1804), relevés de Baincthun par AGP62 (Mlle Barbaux. Mariages : 1668-1794), relevés de Beuvrequen par AGP62 (Daniel Carbonnier. Baptêmes : 1701-1791, mariages : 1648-1794. Mlle Barbaux. Sépultures : 1668-1792), relevés de Leubringhen (Daniel Carbonnier, 1998. Baptêmes : 1643-1736, sépultures : 1641-1792)
Pour cette première recherche, l’aide d’internautes généalogistes a été très appréciée, en particulier celle de Mme Liliane Haffreingue qui nous a permis de rattacher Pierre Dagbert, tailleur de pierres à Ferques au début du 18e siècle à Vincent, son père. 
Les deux « incontournables » des généalogies boulonnaises soient “Familles Anciennes du Boulonnais" de Pierre Daudruy publié en 2 tomes et 4 fascicules par les Éditions des Beffrois de Dunkerque en 1983 (avec ses deux fascicules d'"Addenda et Corrigenda" publiés par le Groupement Généalogique de la Région du Nord  qui assure également la reproduction des quatre fascicules originaux) et les "Fichiers Généalogiques" d‘André Vasseur publiés en 7 tomes par l’auteur ont également été consultés.
La mise à jour de 2017-2018 a bénéficié de la mise en ligne de tous les registres paroissiaux et d’état-civil des communes du département par les Archives du Pas-de-Calais en 2013 de concert avec la recherche d’indices sur les arbres en ligne particulièrement ceux du site Geneanet.

1- Vincent Dagbert de Tardinghen et sa descendance

La commune de Tardinghen est située entre Wissant et Audinghen sur la route du littoral entre Calais et Boulogne. Au 17e et 18e siècle, elle est plus petite que ses voisines avec 128 habitants en 1698 contre 708 à Wissant et 528 à Audinghen à la même date (selon histopale). Les registres disponibles de la paroisse    remontent à 1669 pour les baptêmes et mariages et 1648 pour les sépultures. Il y a également des registres particuliers pour la chapelle St Pierre du hameau d’Inghen (entre Tardinghen et Wissant) tout au long du 18e siècle (de 1694 à 1791). Le hameau d’Ausque entre Tardinghen et Audembert relève du secours d’Inghen

1-1 Vincent Dagbert et ses enfants  FAB mentionne Vincent Dacquebert à plusieurs reprises dans sa généalogie des Habart. Une première fois pour indiquer que Vincent épouse Antoinette Habart, fille de Philippe Habart (1608-1672), laboureur à Tardinghen et Jehenne Tellier en 1676 à Tardinghen et qu’il mourut avant le 16-11-1695 (plutôt 1696), date du cm Delattre à Marquise de sa fille Marie Dagbert avec Marc Brunet.. ....(Continuer)1-2 La descendance Létendart et Chevalier d’Antoinette à Ferques-Elinghen-Rety  Comme on l’a vu dans la section précédente, le deuxième enfant de Vincent Dagbert et Antoinette Habart, Antoinette Dagbert, est baptisée à Tardinghen en 1680.  En 1704, Antoinette Dacquebert épouse à Elinghen Louis Létendart ou Lestendart. L’ascendance de Louis n’est pas claire. . ....(Continuer)1-3 La descendance de Louis Dagbert à Leubringhen, Wacquinghen et Beuvrequen Louis Dagbert, le troisième enfant de Vincent Dagbert et Antoinette Habart est maréchal (-ferrant) à Leubringhen en 1715 quand il y épouse Louise Rossignol, de Leubringhen, fille de Jean Rossignol et feue Marie Namur ....(Continuer)
1-4 La descendance d’Antoine Dagbert à Wacquinghen, Beuvrequen et Offrethun Antoine Dagbert, fils de Louis et Louise Rossignol, né à Leubringhen en 1721,  est journalier à Wacquinghen en 1750 quand il épouse à BeuvrequenMarie Louise Langlois, fille de Henri et Poline Lattaignant, aussi de Wacquinghen ....(Continuer)1-5 La descendance de Louis Dagbert à Beuvrequen   Jean Louis Dagbert est l’aîné des enfants du couple Dagbert-Rossignol, baptisé à Leubringhen en 1716. Il est maréchal (ferrant) comme son père mais à Beuvrequen, probablement dès le début des années 1740. En 1749, maréchal ferrant de 33ans à Beuvrequen, il y épouse Marie Margueritte Bonvoisin, fille de feu Nicolas Bonvoisin de Rety et Marie Antoinette Lavoine  ....(Continuer)1-6 La descendance de Pierre Dagbert à Ferques   Comme indiqué plus haut, Pierre Dagbert est le plus jeune enfant du couple de Vincent Dagbert et Antoinette Habart, baptisé à Tardinghen en 1692. Ce serait le Pierre Dacquebert qui en 1721 épouse à Ferques Marie Françoise Crendal ou Crendalle L’acte de mariage n’est malheureusement pas filiatif. Pierre qui signe Dacbert est tailleur de pierres et les deux époux sont de la paroisse de Ferques.....(Continuer)

2- Nicolas Dagbert de Wissant et sa descendance
 

2-1 Nicolas un frère de Vincent à Tardinghen et Wissant?  Nicolas Dacquebert apparaît pour la première fois dans les actes paroissiaux de Tardinghen en 1670 quand on baptise son fils Antoine. Son épouse et la mère de l’enfant est Marguerite Fournier. Le parrain est Vincent Dacquebert (qui signe Vincent Dacbert) et la marraine Françoise ? (peut-être La Hode). Les parents se seraient mariés l’année précédente...(Continuer) 2-2 La descendance de Louis Dacquebert à Ferques :  Louis, le fils de Nicolas, né à Tardinghen en 1676, est fort probablement le Louis Dacquebert qui épouse Marie Jeanne Marest ou Maré, Maret, Marais...en 1697 à Wissant. On ignore l’origine de Marie Jeanne qui serait née vers 1675 d’après l’âge d’environ 40ans donné sur son acte de sépulture en 1715. ...(Continuer) 2-3 Un deuxième Louis Dacbert, maréchal à Ferques Louis Dacquebert, fils de Louis, maréchal, et feue Jeanne Marais, baptisé à Ferques en 1708, est garçon maréchal-ferrant à Ferques quand il épouse à 29 ans, en 1738, à Ferques, Marie Françoise Malahieude ou Malayeude, Malaieude…, 29ans, fileuse à Ferques, fille des défunts Denis et Jeanne Denin  ...(Continuer)
2-4 Pierre Dacbert, un autre maréchal, mais à Baincthun Le cinquième enfant du couple Dacbert-Roussel, Pierre Marie Dacbert, baptisé à Ferques en 1747 suit les traces de son père Louis et de son frère Louis Marie puisqu’on le retrouve garçon maréchal ferrant en 1774 mais à Baincthun quand il épouse à l’église St Joseph de la haute ville de Boulogne, Marie Geneviève Pacque ou Paque, Pâques… 34ans, de Baincthun, veuve en deuxièmes noces de François Bayard...(Continuer)
2-5  Un troisième Louis Dacbert, maréchal à Ferques
Louis Marie Dacbert, fils de Louis et Jeanne Roussel est maréchal ferrant à Ferques comme son père quand il épouse à 25 ans, en 1768 à Audinghen, Marie Catherine Deléglise, fille de Jacques Deleglise et de Marie Catherine Daudruy d’Audinghen...(Continuer)


2-6  Un quatrième Louis Dacbert, maréchal à St-Pierre-les-Calais Le deuxième enfant du couple Dacbert-Deleglise est Louis Marie François Dacbert, baptisé à Ferques en 1773  Il semble destiné à prendre la succession de son père comme maréchal ferrant à Ferques mais c’est plutôt comme maréchal-ferrant à St Pierre qu’on le retrouve en 1803 quand il déclare la naissance d’un fils prénommé Antoine Louis Marie de lui et de Marie Catherine Ringot..(Continuer)

2-7  Les derniers maréchaux Dacbert à Ferques au 19e siècle Le troisième et dernier enfant du couple Dacbert-Deleglise est Philippe Charles Dacbert, baptisé à Ferques en 1777. C’est lui qui prend la succession de son père comme maréchal-ferrant à Ferques suite à l’exil de son frère aîné Louis Marie à St-Pierre. En 1807, il est maréchal ferrant de 30ans à Ferques quand il épouse à Rinxent Marie Thérèse Lavoine, ménagère de 28ans à Hydrequent, originaire de Rety, fille de feu Jean Marie Lavoine et Marie Julie Deseille..(Continuer)


3- D’autres Dagbert de Tardinghen apparentés à Vincent
:

Comme indiqué dans la première section de ce texte, Vincent Dagbert laisse sa signature sur plusieurs actes des premiers registres de Tardinghen et des paroisses autour à la fin du 17e siècle. Certains de ces actes concernent des Dagbert qui lui sont probablement apparentés.

3-1 Péronne Dagbert épouse de Louis Oguier En 1674, Louis Oguier de Sombre (entre Wissant et Escalles) épouse, à Tardinghen, Péronne Dagbert, ce cette paroisse. Les deux époux laissent leur marque et la seule signature sur l’acte qui n’est pas filiatif est celle de Vincent Dagbert, ce qui nous incite à penser que Vincent, qui s’est marié deux ans plus tard, était le frère de Péronne  .(Continuer)3-2  Pierre Dagbert et sa descendance à Audembert En 1691, on marie à Tardinghen Pierre Dagbert et Marie Darras. Les deux contractants sont d’Inghen. L’acte de mariage n’est malheureusement pas filiatif. Il porte les signatures des époux , de Vincent Dacbert, d’Anthoine Dacqbert sur lequel nous reviendrons plus bas, de Pierre Dara (Darras) et peut-être de Jean Darras..(Continuer)
3-3 D’autres Dagbert à Tardinghen à la fin du 17e siècle Vincent, Nicolas et Péronne et leur descendance ne sont pas les seuls Dagbert que l’on retrouve dans les premiers actes paroissiaux de Tardinghen et d’Inghen à la fin du 17e  et le début du 18e siècle. A commencer par plusieurs Antoine dont le plus ancien est Antoine Dacquebert qu’on inhume dans le cimetière d’Inghen en 1669....(Continuer)